Accueil > Plaidoyer > 45 organisations demandent à l’UE de respecter l’engagement de la Vague de (...)

45 organisations demandent à l’UE de respecter l’engagement de la Vague de Rénovation pour lutter contre la précarité énergétique.

Mis à jour le mercredi 26 septembre 2018

Plus de 45 ONG, syndicats et groupes de justice sociale ont envoyé aujourd’hui une lettre ouverte à la Commission européenne, l’exhortant à commencer à s’attaquer à la précarité énergétique en respectant son engagement de rénover en profondeur plus de 35 millions de logements.

L’année dernière, la Commission européenne s’est engagée à lutter contre la précarité énergétique en incluant 35 millions de rénovations de logements dans sa stratégie "Vague de rénovation 2020". Aujourd’hui, plus de 45 acteurs de la société civile, des syndicats aux ONG, demandent instamment à l’UE de tenir son engagement et de jouer un rôle central dans l’amélioration des conditions de vie de millions d’Européens.

La crise des prix de l’énergie rend encore plus urgent le respect des stratégies à long terme pour éradiquer la précarité énergétique. Il est essentiel de protéger les ménages vulnérables de la flambée des prix de l’énergie cet hiver, mais cela ne suffira pas à résoudre la crise énergétique ni à éradiquer la précarité énergétique. Ce qu’il faut, ce sont des solutions à long terme pour s’attaquer à l’une des causes les plus importantes de la précarité énergétique : des logements inadaptés et peu sûrs, qui nuisent à la santé et au bien-être des personnes. 75 % du parc immobilier de l’UE est considéré comme peu efficace et entraîne une charge annuelle de santé publique estimée à plus de 140 milliards d’euros.

La prochaine révision de la directive sur les bâtiments est une occasion cruciale de mettre en œuvre les engagements pris dans le cadre de la Vague de Rénovation. Des études montrent que des rénovations profondes peuvent réduire la facture énergétique des ménages de plus de 400 euros par an. Et il n’y a pas que les individus qui en profiteraient, des logements efficaces réduiraient considérablement les émissions de carbone, la demande de chauffage de 60 %.

La coalition Right to Energy, qui réunit des ONG, des syndicats et des groupes de justice sociale de toute l’Europe, a envoyé une lettre ouverte à l’UE, l’exhortant à tenir ses engagements pour mettre fin à la pauvreté énergétique et réduire les émissions de carbone dès maintenant.

Nous appelons les dirigeants européens à tenir leurs engagements :

1. S’attaquer aux logements insalubres et inefficaces en tant que priorité de la directive sur la performance énergétique des bâtiments (EPBD).
2. Introduire des normes minimales de performance énergétique obligatoires dans tout le secteur résidentiel, avec de solides garanties sociales.
3. Garantir l’allocation de fonds européens substantiels pour les rénovations, en donnant la priorité aux ménages à faibles revenus, à ceux qui sont confrontés à la précarité énergétique et à ceux qui vivent dans des logements insalubres.
4. Fournir une assistance technique aux États membres pour développer et concevoir des programmes de rénovation efficaces pour les ménages à faibles revenus.
5. Soutenir la mise en place de guichets uniques, qui simplifient l’assistance à la fois pour les rénovations et les installations renouvelables, avec des programmes spécifiques pour les ménages à faibles revenus et vulnérables.
6. Définir des protections plus fortes pour les locataires afin d’assurer l’accessibilité au logement et de surmonter la fragmentation des incitations entre propriétaires et locataires.
7. Assurer une norme ambitieuse de rénovation profonde pour soutenir les ménages à faibles revenus dans la transition vers des bâtiments à énergie zéro.
Lisez la lettre complète qui a été signée par 45 organisations ici

Renovons

L’initiative « Rénovons ! » est une vaste alliance regroupant les forces vives de la société civile en France, au sens large, engagées en faveur de l’efficacité énergétique grâce à la rénovation énergétique des logements en France. La rénovation des logements, particulièrement les moins performants sur le plan énergétique, doit permettre de résorber structurellement la précarité énergétique.

2017 - 2021