Accueil > La précarité énergétique > La précarité énergétique

La précarité énergétique

dimanche 1er janvier 2017 Mis à jour le 29 juin 2017

Qu’est-ce que la précarité énergétique ?

La précarité énergétique peut se définir comme la difficulté, voire l’incapacité à pouvoir chauffer correctement son logement, et ceci à un coût acceptable. Inspiré du travail mené par les Britanniques depuis 20 ans, le concept de précarité énergétique a émergé lentement en France.

1 habitant sur 5 en France est concerné

Selon les derniers chiffres de l’Observatoire national de la précarité énergétique, plus de 12 millions de personnes, soit près de 6 millions de ménages, sont en situation de précarité énergétique, soit parce qu’ils consacrent plus de 10 % de leurs revenus aux dépenses énergétiques destinées à leur logement, soit parce qu’ils déclarent éprouver une sensation de froid liée à un équipement de chauffage défaillant ou à une mauvaise isolation.

Qui est le plus touché ?

Selon les calculs réalisés par l’ONPE à partir de l’enquête logement de l’Insee réalisée en 2013, les locataires sont le plus gravement touchés par le phénomène. Parmi les 4 millions de personnes qui déclarent avoir froid chez elles, quatre sur cinq sont des locataires, avec beaucoup de familles monoparentales, très souvent dans des logements anciens à chaudière collective.

Mais les habitants de copropriétés sont aussi parmi les plus touchés et font face à des processus complexe de dégradation de leurs logements. L’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) estime à 15 % la part des copropriétés françaises en grande fragilité, soit près de 100 000 copropriétés et plus d’un million de logements. Au-delà de ces copropriétés identifiées, on peut ajouter 5 à 15 % des logements en copropriété à la limite du basculement vers un stade de grande fragilité.

Une passoire énergétique, qu’est-ce que c’est ?

Les logements dont l’étiquette Energie est F ou G sont des passoires. Selon ses caractéristiques, l’étiquette énergie vous permet de connaître la performance énergétique d’un appartement ou d’une maison. Allant d’une échelle de A à G, elle classe le bien concerné en fonction des kWh/m² consommés sur un an.

Combien de logements sont concernés en France ?

La représentation statistique de l’état du parc de logements, en particulier d’un point de vue énergétique, a fait l’objet de l’enquête Performances de l’Habitat, Besoins et USages de l’Energie (PHEBUS), réalisée en 2012 par le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD).

Les résultats de cette enquête montrent que 33 % des résidences principales du parc privé en France métropolitaine sont des passoires énergétiques, c’est-à-dire ont une étiquette Energie F ou G, ce qui représente 7,4 millions de logements dans le parc résidentiel privé français.

Au sein du parc de résidences principales privées, 33 % des logements sont des passoires énergétiques, 57 % sont des maisons individuelles, et 42 % sont occupés par des locataires. Le type de logement (maison individuelle ou logement collectif) et le statut d’occupation (ménage propriétaire ou locataire) sont importants pour l’analyse du parc et des effets de la rénovation énergétique.

Structure du parc de logements en France Métropolitaine, zoom sur les résidences principales privées

Comment les candidats à l’élection présidentielle française se positionnent-ils sur ce sujet ?

L’urgence sociale, environnementale et sanitaire que constitue le défi de la rénovation énergétique des logements privés commence à être comprise par les représentants politiques en France. L’initiative Rénovons ! souhaite que les différents niveaux de représentation politique en France perçoivent les enjeux et mettent en œuvre des politiques publiques de long terme de soutien à la rénovation des passoires énergétiques. Découvrez les positions sur la rénovation énergétique des candidats à l’élection présidentielle 2017 dans la rubrique dédié de ce site.

Aller plus loin :

- En lisant l’analyse de la précarité énergétique à la lumière de l’Enquête Nationale Logement (ENL) 2013

- En découvrant le site du Réseau des acteurs qui luttent contre la précarité énergétique et la pauvreté dans le logement

- En visionnant le reportage d’Envoyé Spécial diffusé en janvier 2017, sur les difficultés des ménages en situation de précarité énergétique.

- En accédant au guide pratique de l’Ademe consacré au diagnostic de performance énergétique

Renovons

L’initiative « Rénovons ! » est une vaste alliance regroupant les forces vives de la société civile en France, au sens large, engagées en faveur de l’efficacité énergétique grâce à la rénovation énergétique des logements en France. La rénovation des logements, particulièrement les moins performants sur le plan énergétique, doit permettre de résorber structurellement la précarité énergétique.

2017