Accueil > Plaidoyer 2017 > Lancer le grand chantier de la rénovation des logements, en ciblant en (...)

Lancer le grand chantier de la rénovation des logements, en ciblant en priorité les plus précaires

mardi 20 juin 2017 Mis à jour le 28 juin 2017

Suite au retrait des États-Unis de l’accord de Paris, le Président de la République a déclaré vouloir aller plus vite et plus loin dans la lutte contre les changements climatiques et a annoncé à cette fin la publication d’une feuille de route du Gouvernement sur le climat, qui doit être approuvée en Conseil des ministres le 21 juin. Cette mobilisation du Président est la bienvenue si elle est incarnée par des mesures concrètes.

La feuille de route attendue sur ces chantiers fondamentaux et l’ambition des mesures qui y seront programmées révèleront le degré de volontarisme du Président de la République pour faire de la lutte contre les changements climatiques un axe central de son quinquennat.

Propositions pour la mise en oeuvre de la rénovation des passoires énergétiques

Le chantier de la rénovation des bâtiments avance trop lentement. Les bâtiments résidentiels sont à l’origine de 13 % des émissions territoriales de gaz à effet de serre de la France. Par ailleurs, on dénombre dans notre pays plus de 7 millions de « passoires énergétiques » (niveau de performance énergétique F ou G).

La loi de transition énergétique fait de la lutte contre la précarité énergétique l’un des objectifs du pays, en assurant « un droit d’accès de tous les ménages à l’énergie sans coût excessif au regard de leurs ressources ». Elle prévoit la rénovation énergétique de 500 000 logements par an à partir de 2017 (dont au moins la moitié à destination des occupants aux revenus modestes) visant ainsi une baisse de 15 % de la précarité énergétique d’ici à 2020. Il est donc primordial d’entreprendre une rénovation massive et très performante du parc de logements au niveau BBC rénovation. Aujourd’hui, cette politique ambitieuse manque d’une organisation adaptée, de moyens et de structuration.

La feuille de route climat du gouvernement doit amorcer celle-ci en :
 

  • Donnant une responsabilité claire au sein du gouvernement à la personne responsable de la mise en œuvre des engagements du Président de la République pour la rénovation des passoires énergétiques. Un secrétariat d’état sur la rénovation des logements acterait la priorité donnée par le gouvernement à cet enjeu social, économique et écologique.
  • Décidant de l’abrogation du décret décence, inadapté en l’état et contraire à l’esprit de la loi sur la transition énergétique dont il est issu. Il conviendra d’introduire une référence à la performance énergétique des logements mis en location pour protéger les locataires, particulièrement touchés par la précarité énergétique.
  • Créant une nouvelle version du programme “Habiter Mieux” pour le quinquennat à venir avec les conditions suivantes : programmation d’objectif et de budget sur 5 ans, programmer des objectifs croissants de performance moyenne des chantiers, en partant du niveau moyen actuel.
  • Mettant en place, comme annoncé pendant la campagne du Président de la République, un fond de 4 milliards d’euros sur 5 ans, en plus d’Habiter Mieux V2. Ce qui permettra de débloquer les rénovations pour les plus précaires et aussi d’augmenter les performances des projets actuels pour ces ménages spécifiquement.
     
Propositions pour la mise en oeuvre de la rénovation des passoires énergétiques

Renovons

L’initiative « Rénovons ! » est une vaste alliance regroupant les forces vives de la société civile en France, au sens large, engagées en faveur de l’efficacité énergétique grâce à la rénovation énergétique des logements en France. La rénovation des logements, particulièrement les moins performants sur le plan énergétique, doit permettre de résorber structurellement la précarité énergétique.

2017