Accueil > Plaidoyer 2017 > Les candidats à la présidentielle et la rénovation énergétique

Les candidats à la présidentielle et la rénovation énergétique

jeudi 23 février 2017 Mis à jour le 16 juin 2017

Au cours de la campagne présidentielle, nous tenterons de comparer les propositions des différents candidats pour lutter contre la précarité énergétique dans le logement et favoriser la rénovation massive des passoires énergétiques. Voici leurs dernières déclarations.

Benoît Hamon propose un plan d’investissements dans la rénovation énergétique

Une rénovation urbaine et thermique massivement renforcée

Je lancerai un plan de 100 milliards d’euros pour la rénovation urbaine et thermique

Je lancerai un plan de 100 milliards d’euros pour la rénovation urbaine et thermique permettant la rénovation des bâtiments publics et des passoires énergétiques en mobilisant à la fois des emprunts auprès de la caisse des dépôts et consignations et de l’argent public (6 milliards par an). Ce plan permettra d’éradiquer la précarité énergétique. Je mettrai en place un bouclier énergétique qui garantira que les 30% de ménages les moins bien isolés ne doivent pas dépenser plus de 10% de leur revenu dans l’énergie

Jean-Luc Mélenchon propose dans son programme L’avenir en commun, la mesure 40 pour un plan de rénovation écologique de tout le bâti

« Le bâti est un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre. Les logements passoires thermiques restent très nombreux, pénalisant financièrement ceux qui les occupent (propriétaires et locataires). Les dispositifs existants ne sont pas assez efficaces : trop dispersés, trop dépendants de l’action individuelle des propriétaires. Un véritable plan doit être mis en place pour changer d’ampleur et de résultats. »

Les mesures dans le détail :

● Assurer l’isolation d’au moins 700 000 logements par an
● Renforcer les programmes locaux de détection des passoires énergétiques, avec davantage de moyens humains et financiers
● Mettre fin aux situations de précarité énergétique que vivent les ménages
● Former, labelliser et coordonner les professionnels de la rénovation énergétique afin d’imposer une obligation de résultats
● Mettre en place un « guichet unique » regroupant les demandes de financement, l’évaluation des besoins, la coordination des professionnels nécessaires pour organiser la rénovation par les propriétaires individuels Le livret thématique logement.

Emmanuel Macron

● Objectif 5 : Accompagner les transitions.
La transition écologique et énergétique impose d’accompagner l’ensemble du pays dans ses mutations : territoires, citoyens, agriculteurs, industriels. Cet accompagnement doit conduire à investir différemment, mieux isoler nos bâtiments, acheter à bon escient. L’accompagnement des ménages et entreprises fragiles sera une priorité. Nous redonnerons du pouvoir d’achat aux plus modestes en réduisant leur facture de chauffage et de carburants.
Nous accompagnerons les territoires.
● Nous lancerons un grand plan de rénovation des bâtiments publics, de l’Etat et des collectivités locales pour 4 milliards d’euros.
Nous accompagnerons les Français afin qu’ils isolent leurs logements.
● Nous permettrons à tous de pouvoir réaliser les travaux nécessaires, notamment à ceux qui n’ont pas aujourd’hui toutes les ressources pour investir. Nous transformerons le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) en prime immédiatement perceptible au moment des travaux et non l’année suivante. Ainsi, ceux qui engagent des travaux ne seront pas soutenus par l’Etat un an après leur décision, mais dès le moment où ils commencent leurs travaux.
Nous aiderons particulièrement les ménages les plus pauvres à rénover les passoires énergétiques et à mieux s’alimenter.
● Nous proposerons un audit gratuit à tous les propriétaires occupants en situation de précarité énergétique : maisons à la campagne, pavillons du périurbain, copropriétés où les travaux ont été trop longtemps repoussés.
● Nous viserons la rénovation de la moitié des logements-passoires des propriétaires les plus modestes dès 2022, afin de diminuer les émissions et de faire baisser les charges (électricité, fioul, gaz). A cette fin, via un fonds public doté de 4 milliards, nous financerons les travaux des propriétaires les plus précaires.

François Fillon

souhaite encourager une politique d’habitat durable p46

Les mesures proposées :

la précarité énergétique dans le logement. La précarité énergétique, c’est la difficulté de chauffer son logement en raison de la faiblesse de ses ressources. J’agirai pour généraliser la formule du chèque-énergie qui vient remplacer les tarifs sociaux de l’énergie et je poursuivrai les programmes d’aide à la rénovation thermique des logements

Amplifier la politique d’économie d’énergie et rendre ainsi du pouvoir d’achat aux Français, parce que la meilleure énergie est finalement celle que l’on ne consomme pas.

Généraliser la formule du chèque-énergie qui vient remplacer les tarifs sociaux de l’énergie car l’énergie est un bien de première nécessité auquel chacun doit avoir accès, trop de Français sont confrontés à la précarité énergétique.

Renovons

L’initiative « Rénovons ! » est une vaste alliance regroupant les forces vives de la société civile en France, au sens large, engagées en faveur de l’efficacité énergétique grâce à la rénovation énergétique des logements en France. La rénovation des logements, particulièrement les moins performants sur le plan énergétique, doit permettre de résorber structurellement la précarité énergétique.

2017